nuago

nuago

J'ai un a(i)mant

Quand tout à coup, tu deviens sauvage,

Que ton corps veut prendre possession du mien,

Mais que tu restes à l'extérieur,

Que seule ta bouche m'entre,

Me dévore, 

Que tes yeux me cherchent,

Fous,

Que ta langue m'explore,

Que tes doigts me fouillent,

Et tes lèvres encore me mangent,

Je cherche à m'extraire,

Lèche ta joue, ta peau, ta barbe taillée à trois jours,

Que tu me reprennes, appuyant ton corps contre le mien,

Dur, dur,

Je te sens dévoré d'un feu intérieur,

Je te sens violent, 

Je te sens fort,

Je me sens puissante.

 

Ce que tu exprimes sans vouloir le dire,

Ce que tu nies,

Ce que tu éloignes de toi,

Arguant ma non-beauté, ma jeunesse enfuie,

Me laissant en tourments,

C'est la tendresse que tu me portes,

L'amour même, de le dire qu'importe.

 

Et là dans cet instant où tu ne retiens pas ton corps,

Quand ton cœur sauvage s'exprime,

J'aime ce que toi tu fuis. 

 

(gif : extrait 9 semaines et demi, film de Adrian Lyne, 1986)

tumblr_ngy751GAZ01u0dkmco1_400.gif



23/12/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres